Les tailles et les étiquettes des boîtes peuvent varier.

Kit de test de détection des anticorps de la fièvre aphteuse pour plusieurs espèces

Fièvre aphteuse (FMD)

Le test IDEXX FMD Multispecies Ab fournit une méthode rapide, simple, sensible et spécifique pour détecter les anticorps des protéines non structurelles (NSP) du virus de fièvre aphteuse (FMDV) dans les échantillons de sérum et de plasma d’origine bovine, caprine, porcine et ovine. Ce test permet de différencier les échantillons entre les animaux contaminés (présence d’anticorps contre les NSP du virus FMD) et les animaux vaccinés (aucun anticorps contre les NSP du virus FMD).

* Disponibilité/Distribution : en dehors des États-Unis

 

Nous contacter

Détails des tests


Caractéristiques

  • Résultats plus rapides (2 heures, 10 minutes de durée d’incubation totale).
  • Réactifs prêts à l’emploi
  • Pour une utilisation avec le sérum et le plasma des bovins, ovins, caprins et porcins.
  • Détecte de manière sélective les anticorps contre les protéines non structurelles (NSP)
  • Différenciation précise des animaux contaminés (NSP+) et des animaux vaccinés (NSP-)

Numéros de référence et tailles

99-41379 (5 kits de plateau / 5 plateaux en bande, 480 tests)

À propos de la fièvre aphteuse

La fièvre aphteuse est une maladie virale extrêmement contagieuse. Elle se propage très rapidement et affecte les ruminants domestiques et sauvages, ainsi que les porcs. Son impact économique peut être ressenti directement, sous la forme d’une perte de production de lait et des performances fortement réduites dans les troupeaux touchés, mais également indirectement, en termes de manques à gagner et de coûts supplémentaires générés par le besoin de vaccins.1 Le test IDEXX FMD Multispecies Ab aide les laboratoires, les gouvernements, les vétérinaires et les fermiers à gérer la menace de cette maladie très contagieuse.

Tests disponibles

Kit de test de détection des anticorps de la fièvre aphteuse pour plusieurs espèces



* Certains produits peuvent ne pas être disponibles ni/ou enregistrés dans tous les pays.

Références
1. Rushton J, Knight-Jones T, Donaldson A, de Leeuw P, Ferrari G, Domenech J.
L’impact de la fièvre aphteuse. www.oie.int/doc/ged/D11888.PDF.
Consulté le lundi 30 janvier 2017.