Les tailles et les étiquettes des boîtes peuvent varier.

Mix RealPCR ASFV DNA

Virus de la peste porcine africaine (PPA)

Le Mix IDEXX RealPCR ASFV est destiné à l’identification de l’ADN du Virus de la Peste Porcine Africaine (ASFV) en association avec les réactifs de la plateforme Real PCR IDEXX. Les échantillons peuvent être testés simultanément avec tout autre réactif RealPCR d’IDEXX, à l’aide de réactifs partagés et d’un seul programme PCR en temps réel.

* Disponibilité/Distribution : en dehors des États-Unis 

 

Nous contacter

Détails des tests


Caractéristiques

  • Identification de l'ADN du VPPA
  • Résultats en 70 minutes environ

Numéros de référence et tailles

99-56020 (100/réactions)
 

À propos du virus de la peste porcine africaine (PPA)

La peste porcine africaine (PPA) est inscrite sur la liste des maladies à déclaration obligatoire par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Elle est due à un virus à ADN double brin appartenant à la famille des Asfarvidiridae. Le virus de la peste porcine africaine (VPPA) peut se propager très rapidement dans la population porcine par contact direct ou indirect. Il peut persister pendant de longues périodes dans la viande de porc non transformée, une situation qui augmente le risque de son introduction dans de nouvelles zones. Ce virus peut également devenir endémique chez les porcs sauvages ou retournés à l’état sauvage. La présence et les cycles de vie de certains parasites externes compliquent le contrôle de la maladie et pourraient même faire obstacle au programme d’éradication.

La virulence des isolats de VPPA est variable allant de souches hautement pathogènes qui sont responsables d’un taux de mortalité avoisinant les 100 % à des isolats de faible– virulence qui peuvent être difficiles à diagnostiquer. Il n’existe aucun vaccin ou traitement. L’infection par le VPPA peut entraîner une multitude de signes cliniques suivis dans certains cas par une mort brutale. Le tableau clinique dépendra de la virulence du virus, de l’état de l’hôte affecté, de la dose infectieuse et du mode de contamination.

La PPA est l’une des maladies les plus importantes sur le plan économique ayant un impact sur l’industrie porcine à l’échelle mondiale. Le virus de la PPA (VPPA) touche continuellement de nouveaux territoires. La prévention de la PPA doit être épaulée par une amélioration de la biosécurité au niveau des contrôles aux frontières, en empêchant les importations provenant de pays où sévit l’infection.

Une surveillance fondée sur la recherche des antigènes et des anticorps est utile dans les zones endémiques. Des groupes chargés de la santé animale dans les zones endémiques recommandent des activités de surveillance en continu, en plus de l’identification et de l’enregistrement de tous les échantillons/animaux positifs, un contrôle des mouvements restrictifs des animaux, et un nettoyage et une désinfection approfondis.

Le VPPA peut être suspecté d’après les signes cliniques et une confirmation doit être effectuée grâce à la prescription d’analyses biologiques, en particulier pour différentier cette maladie de la peste porcine classique (PPC).

La peste porcine africaine touche les membres de la famille porcine (Suidés), incluant le porc domestique, les sangliers eurasiens (Sus scrofa scrofa), les phacochères (Phacochoerus spp.), les potamochères (Potamochoerus larvatus et Potamochoerus porcus) et les hylochères (Hylochoerus spp.). On pense que les phacochères et les hylochères, qui sont généralement asymptomatiques, constituent les réservoirs sauvages du virus en Afrique.

Tests disponibles

Mix RealPCR ASFV DNA



* Certains produits peuvent ne pas être disponibles ni/ou enregistrés dans tous les pays.