Dernières informations sur le coronavirus

Souches de coronavirus émergentes et patients vétérinaires

Mise à jour du diagnostic • Mars 2020

Un nouveau coronavirus provoquant une épidémie de maladie respiratoire chez l'homme a conduit à des interrogations sur l'importance de ce virus nouvellement découvert, si cela s'applique, pour nos patients vétérinaires. Ce guide offre quelques informations dans le but de répondre aux questions les plus fréquentes quant au coronavirus. On comprend de mieux en mieux les coronavirus et leur mode de transmission. Pour obtenir les informations les plus récentes, nous vous conseillons de consulter les sources de références indiquées à la fin de ce document.

Le premier cas de coronavirus 2019 (COVID-19) a été identifié en Chine, à Wuhan, où l’épidémie a commencé. Elle est provoquée par un nouveau coronavirus appelé SARS-CoV-2. On pense que ce dernier provient à l’origine de la chauve-souris. Depuis son émergence, fin 2019, le COVID-19 s’est étendu à plusieurs régions du monde.1–3

Le virus SARS-CoV-2, responsable du COVID-19, est un coronavirus unique qui infecte les voies respiratoires humaines. Il est différent des précédents coronavirus identifiés affectant les humains ou les animaux. Les coronavirus sont une grande famille de virus constituée de plusieurs sous-groupes que l’on retrouve communément chez les humains ainsi que chez d’autres mammifères, chez les oiseaux et les reptiles.

Les coronavirus alpha et bêta (y compris ceux responsables des simples rhumes chez les humains) affectent généralement les mammifères, tandis que les coronavirus gamma et delta affectent plutôt les oiseaux et les poissons. De nombreux coronavirus courants provoquant des maladies chez les animaux de compagnie, tels que le coronavirus entérique félin, sont des coronavirus alpha. Les coronavirus communs provoquant les troubles respiratoires et gastro-intestinaux  chez les patients vétérinaires sont de type alpha. Le SARS-CoV-2, responsable des récentes épidémies respiratoires de COVID-19 chez l’humain, est un coronavirus de type bêta.

Transmission du COVID-19 et animaux de compagnie

En l’état actuel des choses, nous n’avons connaissance d’aucun cas de trouble respiratoire animalier qui aurait été provoqué par le SARS-CoV-2. Pour l’instant, nous savons que le COVID-19 est un trouble spécifique à l’humain et qu’il ne devrait pas entraîner de zoonose inverse (maladie transmissible de l’homme à l’animal). Les animaux de compagnie ne devraient donc pas être exposés à la maladie par la présence de leur maître infecté.1–4

D’après les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), il semble que les animaux de compagnie ne peuvent pas transmettre le SARS-CoV-2 à l’humain ou à d’autres animaux1 ; en outre, aucun cas d’infection ou de maladie clinique chez les animaux familiers n’a été rapporté aux États-Unis pour l’heure.1, 2 Seul un chien vivant dans un foyer infecté à Hong Kong a été signalé comme faiblement positif au SARS-CoV-2 par le test PCR. Entre le moment où il a été déclaré positif et maintenant, le chien n’a présenté aucun symptôme clinique. Il est resté faiblement positif malgré sa mise en quarantaine en dehors de son foyer. Un autre chien du même foyer a quant à lui été testé systématiquement négatif. Ce cas semble être le premier cas de transmission non clinique humain-animal du virus SARS-CoV-2.1–3, 5 Si le propriétaire d’un animal a été diagnostiqué comme porteur du COVID-19, les CDC recommandent qu’il limite les contacts avec son animal. Ceci est une mesure de précaution pour la santé animale, en attendant de mieux comprendre le comportement du virus.1

Pour l’instant, les experts ne recommandent pas de procéder au dépistage des animaux asymptomatiques pour le SARS-CoV-2.2 Il est peu probable que les chiens, chats et chevaux présentant des problèmes respiratoires soient contaminés par le COVID-19.1–4 Mieux vaut commencer par procéder au bilan respiratoire complet IDEXX RealPCR dans ces cas pour détecter la présence d’agents pathogènes respiratoires plus communs, comme la grippe équine pour les chevaux.

La compréhension du mode de transmission du SARS-CoV-2 et du COVID-19 évolue rapidement. Pour obtenir les informations les plus récentes quant au risque de transmission du virus SARS-CoV-2 aux animaux, merci de consulter le site Web des CDC dédié au COVID-19.

Surveillance de l’émergence

Les Laboratoires de référence IDEXX ont développé un test PCR en temps réel pour détecter la présence du SARS-CoV-2 en fonction de séquences génétiques du virus publiées à partir de l’épidémie qui touche les humains. Le test IDEXX SARS-CoV-2 (COVID-19) RealPCR a été développé spécifiquement pour une utilisation chez les animaux, et il a été soigneusement conçu pour éviter toute réactivité croisée avec d'autres souches de coronavirus spécifiques aux vétérinaires qui infectent les animaux de compagnie. Ce test n’est pas encore commercialisé et n’est donc pas disponible à la commande. IDEXX surveille activement toute infection par le COVID-19 des spécimens canins, félins et équins qui nous sont envoyés pour subir un bilan respiratoire RealPCR. Le dépistage initial a été effectué sur des échantillons soumis aux États-Unis (y compris les régions touchées par des cas humains de COVID-19) et en Corée du Sud. Pour l’instant, nous n’avons décelé aucune trace du virus SARS-CoV-2 chez ces spécimens cliniques, même chez ceux positifs au coronavirus respiratoire canin.

Coronavirus chez les animaux de compagnie

Bien que le SARS-CoV-2 ne semble pas provoquer de maladie chez les animaux, d’autres coronavirus le font. Les tests IDEXX RealPCR pour ces coronavirus communs sont disponibles pour les chiens, chats, furets et chevaux. Ces tests sont spécifiques à certains coronavirus animaliers et ne permettent pas de détecter la présence du SARS-CoV-2. 6 Les coronavirus détectés par ces tests sont spécifiques à une espèce et n’infectent pas l’être humain.

  • Le coronavirus respiratoire canin provoque une maladie respiratoire infectieuse canine appelée trachéobronchite infectieuse, ou « toux de chenil ». Cette maladie provoque des symptômes cliniques similaires à ceux d’un simple rhume. Le test IDEXX RealPCR pour le coronavirus respiratoire canin est inclus dans notre bilan complet pour les maladies respiratoires canines (CRD).
  • Les coronavirus entériques peuvent être à l’origine d’une infection intestinale provoquant des diarrhées, plus particulièrement chez les jeunes animaux. Plusieurs infections peuvent s’avérer asymptomatiques. Les tests IDEXX RealPCR pour le coronavirus entérique canin, équin, félin ou pour les furets sont inclus dans nos bilans complets RealPCR pour les diarrhées. Comme nous l’avons dit ci-dessus, ces virus sont spécifiques à une espèce. Ainsi, le coronavirus entérique canin ne peut pas affecter les félins, et inversement.
  • La péritonite infectieuse féline (PIF) est la forme mutée d’un coronavirus entérique félin qui provoque une maladie inflammatoire systémique grave, bien souvent fatale. IDEXX propose un biotype Virus FIP RealPCR pour détecter les mutations les plus communes pouvant causer une PIF.
Coronavirus et bétail ou volaille

IDEXX propose également des tests pour de nombreux coronavirus affectant le bétail et les animaux de rente. Un coronavirus gamma, le virus de la bronchite infectieuse (IBV), peut avoir un impact économique important sur la volaille. Les coronavirus alpha peuvent causer des maladies gastro-intestinales ou respiratoires bénignes parmi le bétail, avec des symptômes similaires à ceux observés dans les cas de coronavirus canins et félins. Comme pour les tests mentionnés ci-dessus, ces tests sont spécifiques à certains coronavirus animaliers et ne permettent pas de détecter la présence du SARS-CoV-2, et les coronavirus détectés par ces tests sont spécifiques à une espèce et n’affectent pas l’être humain.

  • Le virus de la bronchite infectieuse (IBV) peut être à l’origine d’une maladie respiratoire à développement rapide chez les jeunes poussins. En outre, une poule adulte infectée peut voir sa production d’œufs réduite, avec une qualité amoindrie. Un test IDEXX ELISA est disponible pour détecter les anticorps de l’IBV.
  • Les coronavirus entériques porcins sont une famille de coronavirus qui affectent les porcs et sont à l’origine de symptômes respiratoires ou gastro-intestinaux, y compris le virus de la gastro-entérite transmissible (TGEV). Il est également possible pour un porc d’être infecté sans présenter de symptômes, ou bien des symptômes légers. Un test IDEXX RealPCR est disponible pour la TGEV.
  • Les coronavirus bovins peuvent provoquer des diarrhées chez les veaux. Ils peuvent être également à l’origine d’une dysenterie hivernale, accompagnée de diarrhées hémorragiques, de symptômes respiratoires légers et d’une production amoindrie chez le bétail adulte. Un test IDEXX ELISA est disponible pour détecter les antigènes du coronavirus dans la diarrhée des veaux.
Prévention de l’infection par le COVID-19

Les recommandations pour prévenir la diffusion du COVID-19 consistent principalement à prévenir l’exposition. Il s’agit notamment de limiter les contacts physiques avec les personnes malades, limiter les voyages et éviter de se rendre à des rassemblements trop importants, se laver les mains régulièrement et se couvrir la bouche et le visage lorsque l’on tousse ou éternue.1, 2

Il n’existe pour l’instant aucun traitement antiviral qui soit efficace contre le COVID-19. De même, aucun vaccin n’est encore disponible à la commercialisation pour prévenir l’infection des humains ou des animaux par le SARS-CoV-2.

Ressources supplémentaires

Pour obtenir les dernières informations concernant l’épidémie de COVID-19 et des ressources utiles sur la prévention et le contrôle de cette maladie, consultez les sites Web suivants :


Références

  1. Centres pour le contrôle et la prévention des maladies. Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) cdc.gov/COVID19. Consulté le jeudi 5 mars 2020.
  2. Organisation mondiale de la santé. Coronavirus disease (COVID-19) outbreak. who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019. Consulté le jeudi 5 mars 2020.
  3. Association américaine des médecins vétérinaires. COVID-19: What veterinarians need to know. avma.org/coronavirus. Consulté le jeudi 5 mars 2020.
  4. Association mondiale des vétérinaires pour animaux de compagnie (WSAVA). The new coronavirus and companion animals- advice for WSAVA members. wsava.org/news/highlighted-news/the-new-coronavirus-and-companion -animals-advice-for-wsava-members. Consulté le jeudi 5 mars 2020.
  5. Low-level of infection with COVID-19 in pet dog [news release]. Hong Kong: Government of the Hong Kong Special Administrative Region; March 4, 2020. www.info.gov.hk/gia/general/202003/04/ P2020030400658.htm. Consulté le jeudi 5 mars 2020.
  6. COVID-19 RealPCR Validation Studies: sequence blast analyses and cross-reactivity studies. Mars 2020. Données archivées aux IDEXX Laboratories, Inc. Westbrook, Maine, États-Unis.