Les tailles et les étiquettes des boîtes peuvent varier.

IDEXX CAEV/MVV Total Ab Test

Virus de l’arthrite encéphalite caprine (CAEV)/Virus de la maladie de Maedi-Visna (MVV)

Le test IDEXX CAEV/MVV Total Ab est un test immuno-enzymatique (ELISA) conçu pour détecter les anticorps dirigés contre le virus de l’arthrite encéphalite caprine (CAEV) et le virus Maedi-Visna (MVV) à partir d’échantillons de sérum et plasma de caprins et d’ovins.

  • S’exécute sur plusieurs types d’échantillons: sérum et plasma, pour un processus simple et rationalisé
  • Promeut l’efficacité avec un format moderne de kit : facilité d’utilisation avec des réactifs prêts à l’emploi
  • Fournit des résultats de tests en 3 heures
  • Permet un débit élevé d’échantillons : adapté à l'automatisation pour des économies de coût et de temps
  • Offre une gestion simple des données lors d’une utilisation avec xChek® et le logiciel xChekPlus®
     

* Disponibilité/Distribution : en dehors des États-Unis 

 

Nous contacter

Détails des tests


Caractéristiques

  • Sérum et plasma
  • Réactifs prêts à l'emploi (caprins, ovins)

Numéros de référence et tailles

99-41199 (10 plaques/barrettes)

À propos du virus de l’arthrite encéphalite caprine (CAEV)/Virus de la maladie de Maedi-Visna (MVV)

Le virus Maedi-visna (MVV), qui affecte les moutons, entraîne des arthrites à évolution lente, des pneumonies, des mammites et des encéphalomyélites. L’agent responsable de la maladie est un lentivirus, un virus de la famille des rétrovirus. L’infection à MVV est présente dans le monde entier.

Le virus de l’arthrite encéphalite caprine (CAEV pour Caprine Arthritis Encephalitis Virus en anglais) présent chez les caprins adultes, fait partie de la même famille virale. Il se manifeste principalement sous la forme d’une arthrite grave au niveau de l'articulation du carpe (« gros genou »).

Les animaux infectés par le CAEV deviennent émaciés malgré un appétit normal. Leur production de lait est faible. Les études sérologiques montrent que le CAEV est largement répandu dans les élevages caprins sur différents continents.

La source d’infection la plus importante est, et de loin, le lait des animaux infectés. Le seul lait d’une chèvre infectée dans un lait de tank suffit à en infecter les chevreaux qui s’en nourrissent. Il n’existe aucune vaccination efficace à ce jour. C’est pourquoi les programmes d’éradication reposent sur la non consommation du colostrum d’animaux infectés, le dépistage sérologique des animaux infectés et leur mise à l’écart.

Le même test ELISA peut permettre de mettre en évidence les anticorps spécifiques aux deux maladies à partir d’échantillons de sérum.

 


* Certains produits peuvent ne pas être disponibles ni/ou enregistrés dans tous les pays.